Quel futur pour VIF, quel futur pour moi !

VIF, PME nantaise éditeur de progiciels pour le secteur agroalimentaire, a lancé une démarche de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences).

« Quel futur pour VIF, quel futur pour moi !  »

Tel est le nom de l’opération de GPEC lancée par l’éditeur de progiciels VIF (130 salariés) en janvier 2008.
Pour poursuivre son développement, cette PME nantaise a d’abord décidé de mettre en place une nouvelle organisation en s’appuyant sur les attentes de ses clients.
Pour se faire, elle a demandé à chacun de ses salariés, de la standardiste au directeur financier, d’aller interviewer ses 300 clients et de mesurer leurs attentes. « L’analyse des questionnaires nous a permis de repérer un certain nombre de besoins en termes d’évolution de notre offre et de nos services. Grâce à ces conclusions, nous avons défini une nouvelle organisation des métiers en interne », explique Christine Vignon, la DRH de VIF.
Forte de cette 1ère étape, une charte stratégique présentant les orientations de l’entreprise a été rédigée. Un référentiel métiers a ensuite été élaboré avec la nécessité pour chaque salarié de se positionner dans l’avenir.

Pour aider ses collaborateurs à réfléchir aux conséquences de ces évolutions sur leur emploi, VIF a sollicité l’Apec.
Tous les salariés ont suivi une formation d’une journée : ils ont appris à définir leur savoir-faire, leur projet personnel, à identifier leurs points forts et leurs points faibles.
La quasi-totalité d’entre eux a ensuite accepté de passer un inventaire de personnalité afin de mieux se connaître et donc de mieux se projeter dans la nouvelle organisation. Un an après la mise en route du chantier, les 130 salariés se sont tous positionnés dans le nouveau référentiel métiers. 97% d’entre eux ont même jugé utile et très utile la période d’accompagnement.
« Ils se sont appropriés la démarche car ils ont été impliqués dès le départ », déclare Christine Vignon.

Benjamin Sudre

Marketing Communication chez VIF